Dans le cadre du programme de parrainage d’enfants de Tong-Len, les enfants vivant dans l’extrême pauvreté dans des camps de bidonvilles du nord de l’Inde ont la possibilité d’aller à l’école à temps plein tout en vivant au pensionnat de Tong-Len. Tous les fonds recueillis pour leur parrainage contribue à les soutenir financièrement. Pour la plupart des enfants, vivre au pensionnat est leur toute première expérience de vie familiale en communauté et d’une facon sécurisée.

La plupart des enfants vont à l’école Dayanand School, une école d’anglais à Dharamsala. Certains des enfants ainés terminent leurs deux dernières années à l’école de Kangra Valley, qui offre de bons débouchés notamment dans les arts et dans les études de commerce. En août 2017, Tong-Len a ouvert l’école pilote au sein même du pensionnat pour les plus jeunes (équivalent en France à à l’avant CP, au CP et CE1) les enfants expulsés avec leurs familles du bidonville de Charan qui vivent encore dans une pauvreté désespérée y sont également scolarisés.

Options de parrainage

Le coût de scolarité et d’encadrement au pensionnat pour chaque enfant est de 75 000 roupies indienne par an, soit un peu moins de 1000 €      au taux de change actuel. Comme il s’agit d’une somme conséquente pour un seul parrain, la plupart des enfants doivent disposer jusqu’à cinq parrains.

Tous les parrains reçoivent des informations détaillées, des photos et des mises à jour régulières sur les progrès des enfants qu’ils soutiennent et sont en mesure de communiquer avec eux s’ils le souhaitent par courrier électronique ou par la poste.

Le parrainage d’enfants n’offre pas seulement l’éducation, mais aussi toutes les joies de l’enfance à des enfants qui n’ont connu que les privations,  la faim, de la maladie, de la mendicité, des tromperies et des pièges.

Si vous souhaitez devenir sponsor ou avez des questions, merci de contacter annie@tong-len.org. 

 

Voici quelques les témoignages de ce que les parrains d’enfants de Tong Len pourront dire :

 

‘Nous parrainons Sangeeta depuis qu’elle a trois ans. Elle en a neuf maintenant et nous avons neuf ans de plus. Parce que nous ne parlons pas la même langue, nous communiquons en échangeant des dessins. Parrainer cette petite Sangeeta est très important pour nous. Nous sommes heureux de contribuer à rendre sa vie plus heureuse. Nous adorons la voir sur Skype et FaceTime. Nous essayons d’apprendre quelques mots d’hindi et Sangeeta apprend l’anglais. Quand nous serons un peu plus âgés, nous espérons pouvoir aller au pensionnat pour la rencontrer’.

Caitlin et Euan Watts (neuf ans), Launceston, Tasmanie, Australie.

 

‘Nous sommes devenus sponsors au travers de Tong-len il y a de nombreuses années, pour aider Deepak qui était un jeune garçon en âge d’aller à l’école primaire et qui vivait dans le camp des bidonvilles de Charan. Il a été incroyable de suivre sa transformation au cours des années et maintenant Deepak est un jeune homme sympathique, étudiant en génie informatique, et nous sommes extrêmement fiers de lui. Ce fut un moment reellement fort de nous rendre à Tong-len en 2011 pour prendre part à l’inauguration du nouveau pensionnat par Sa Sainteté le Dalaï Lama, et enfin de rencontrer Deepak – une expérience très émouvante ! Tong-len est un petit organisme de bienfaisance doté d’un merveilleux esprit et nous savons que tout l’argent que nous donnons sert à soutenir ces jeunes. Nous apprécions également le contact personnel et les mises à jour régulières des informations qui nous sont transmises’. 

David et Mary Price, South Queensferry, Écosse, Royaume-Uni.

 

‘Nous avons commencé à parrainer Kohinoor en novembre 2016 quand il a rejoint le pensionnat deTong-Len. Il avait cinq ans en ce moment – juste six mois plus jeune que mon fils, Marcus. Au cours de l’année dernière, il a été vraiment merveilleux de suivre les progrès de Kohinoor à travers les mises à jour des nouvelles que nous recevions. Plus récemment, nous avons été ravis d’apprendre que Kohinoor avait rejoint l’école Pilote école au sein du pensionnat. Il était réconfortant de voir en photo un Kohinoor rayonnant aux côtés de ses camarades de classe. Marcus aime échanger des dessins avec «son ami Kohinoor» et est si heureux de l’aider à améliorer sa vie’.

Mira Farquharson et Marcus Boyle (7 ans), Édimbourg, Écosse, Royaume-Uni.

 

‘Je me sens si heureuse d’être ici. J’ai passé l’intégralité de mon séjour sur place en compagnie des enfants de Tong Len, du petit déjeuner au déjeuner et au diner. Tout le monde est si respectueux avec moi, me considérant comme un membre de leur grande famille et j’ai appris beaucoup d’eux. Ils ont beaucoup de chance d’apprendre au travers du programme holistique d’éthique laique même jusqu’à en dehors du pensionnat. Beaucoup de matières leurs sont enseignées qui les enrichirons et leurs donneront tant d’atouts dont ils profiteront tout le long de leur vie professionnelle et personnelle’.

Laura Finger, biot, France 18 ans. A voyagé seule jusqu’à Dharamsala où elle a passé 2 semaines en permanence en compagnie des enfants de Tong Len.