Maharsashtra settlement near Chetru Dharamsala

Le sort des familles expulsées de Charan Khad, Dharamsala en juin est désespéré. Après avoir enduré de terribles souffrances errant sur les routes dans les pluies de la mousson, la majorité se sont tant bien que mal refugiés dans des abris fragiles localisés sur divers petits lopins de terre loués à propriétaires privés principallement dans cinq secteurs : près de Gaggul (à environ 15 kilomètres de Dharamsala  Pour mutualiser les loyers, les minuscules maisons sont partagées par plusieurs familles. Les conditions de vie dans ces refuges improvisés est loin d’être plus supportable que ce que les familles vivaient dans le camp de bidonville de Charan où, au cours des douze dernières années, Tong-Len avait pu fournir des rudiments d’installations telles que l’accès à l’eau potable et les cliniques sanitaires. En outre, la démolition des écoles sous la tente a privé les enfants de l’accès à l’éducation, aux douches quotidiennes et à leur repas chaud quotidien.

Quelques familles ont du se contenter d’une simple location de chambre localement et certaines des communautés issues du Rajasthan ont été contraintes de retourner sur leurs terres d’origine.

Tong-Len soutient les familles des enfants de Tong Len de plusieurs façons depuis leur éviction. En août dernier, Tong-Len avait mené un sondage auprès des communautés dispersées et avait pu constater qu’au moins 192 enfants nécessitaient une aide éducative. Avant l’expulsion, certains de ces enfants fréquentaient l’école mais ils n’ont pas pu y retourner par la force des choses : (aucun  moyen de transport, priorités centrées sur leur survie au jour le jour etc …) . Les mères devaient laisser leurs jeunes enfants sans surveillance pendant qu’ils fouillaient les poubelles ou mandiaient pour de la nourriture.

En novembre, Tong-Len a lancé un nouveau projet. Les enfants se sont divisés en trois groupes. Le groupe A comprend 27 enfants qui allaient auparavant à l’école à Dharamsala. Tong-Len passé les chercher au petit matin, les dépose dans leurs écoles respectives et les récupère en fin de journée scolaire. Ils sont ensuite conduits dans un centre d’éducation loué par Tong-Len où ils sont accueillis par un de nos professeurs de l’école sous la tente et deux assistants. Les enfants sont aidés pour faire leurs devoirs et c’est la seule occasion d’échanger avec eux sur leur travail scolaire, avant d’être ramenés à leurs familles.

Le groupe B comprend 46 enfants trop jeunes pour être scolarisés dans le cycle habituel. Tong-Len les a inscrits dans une école locale du village après leur avoir fourni des uniformes, de la papeterie et des livres. Ils sont lavés et préparés avant d’être récupérés pour prendre le chemin de l’école. A l’instar du groupe A, ils sont conduits au centre éducatif de Tong-Len jusqu’à la fin de leur journée scolaire pour recevoir une aide éducative supplémentaire avant leur retour chez eux.

Le groupe C comprend une cinquantaine d’enfants d’âge préscolaire qui ont besoin de surveillance et de soins alors car  leurs mères ont du mal à subvenir aux besoins de la famille en mendiant ou en collectant des ordures. Ces enfants sont d’abord emmenés au centre d’éducation Tong-Len où ils sont lavés et habillés. Ils se rendent ensuite à un centre gouvernemental voisin pour les petits enfants où ils sont nourris et participent à un programme de deux heures. À 13 heures, ils sont recueillis et ramenés au centre Tong-Len pour les premières activités éducatives menées par notre professeur. Ils sont ensuite ramenés auprès de leur famille.  à la maison puis vers 15 heures le conducteur retourner cherchez les autres enfants à l’école.  

New project at Chetru

Cette tâche très laborieuse nécessite un financement  car Tong-Len ne pourra en garder la charge financière plus longtemps. s’est mis immédiatement au travail au mieux de ses moyens, mais cela ne durera pasa commencé à le pendre de bonne foi. Les exigences minimales sont la location du centre, les salaires du personnel et l’achat d’un autobus scolaire pour lequel Tong-Len a contracté un prêt.

New centre in Chetru near Dharamsala

Les 123 enfants qui sont actuellement dans le projet peuvent bientôt être rejoints par d’autres. Ces enfants sont très vulnérables et peuvent ne pas survivre sans l’action urgente de Tong-Len.

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*