En plus de ses études en vue d’obtenir son baccalauréat en commerce au collège gouvernemental Dharamsala, Vijay aide les communautés de bidonvilles expulsées. Vijay se sentait très concerné par les conditions dans lesquelles vit la communauté des bidonvilles et voulait faire quelque chose pour les aider. Il s’est rapproché des instances du commissariat local et au bureau du maire de la municipalité à la recherche de tâches de collecte d’ordures pour la collectivité du bidonville. Il a désormais RV tous les matin à 7h avec un groupe d’ouvriers dont il coordonne le travail de collecte pour la journée avant de rejoindre son université. Il rend visite à plus de 1 000 familles chaque mois pour collecter les recettes des familles et remets ces sommes en salaire aux ouvriers.

Le projet était difficile mais Vijay a persisté, en mettant tous son cœur et son temps libre afin que cela fonctionne. Ses efforts pour aider cette communauté sont incroyables et lui font honneur ainsi qu’à Tong-Len.

Voici ce que Vijay a à dire au sujet de sa vie:

“Je m’appelle Vijay et j’ai 19 ans, avant d’arriver à Tong-Len, ma vie était très dure, il n’y avait pas de source de revenu pour ma famille et pas de maison si ce n’était qu’un abri fait de feuilles de plastique et de bambous, j’avais l’habitude d’aller mendier et parfois de ramasser les déchets … Si je n’avais pas de choses à rapporter chez moi pour vendre ou de l’argent, j’étais battu systématiquement par mon père.

Avant de venir à Tong-Len, je ne savais même pas que les gens mangeaient trois fois par jour parce que parfois je n’avais qu’un seul maigre repas, c’était très difficile pour moi de survivre.

Un jour, mes amis et moi ramassions des déchets de poubelle Quand un moine a partagé son repas avec nous et est devenu un de nos meilleurs ami, cette personne n’était autre que notre Guru Ji, Jamyang, le point tournant de ma vie, il est venu dans notre camp pour y trouver des enfants  à conduire à à l’école. Malheureusement, je n’étais pas là car j’étais à Manali avec ma mère pour son traitement, et quand je suis revenu, j’ai vu que mes amis étudiaient à l’école. Après quelques mois, Guru Ji est revenu dans les bidonvilles pour trouver d’autres enfants. Il ne m’a pas d’abord choisi. J’ai beaucoup pleuré et je me suis allongé au centre de la route et j’ai supplié Guru Ji de m’emmener avec lui. Ma mère a donné la permission pour mon éducation et c’était ma nouvelle naissance.

Tong-Len m’a appris beaucoup de choses et a changé ma vie. J’ai étudié et maintenant je passe mes examens au collège gouvernemental de Dharamsala, mon rêve est de devenir comptable agréé. Tong-Len m’a donné un nouvel avenir et je suis très reconnaissant et le resterai toujours.”

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*